Gendarme & Hors-La-Loi

Gendarme & Hors-La-Loi

Conséquences

Gabriel-b.jpgUn divorce, un acharnement financier de l'administration gendarmerie (trop perçus à gogo, recouvrement de dettes farfelues, etc...), une dépression profonde, un passage en correctionnelle,  une mise à la retraite suite au jugement d'une commission  d'enquête tenue secrète, un long passage auprès des organismes de secours (Restos du Cœur, Secours Populaire, aides sociales, etc...), et après plusieurs semaines passées à dormir dans des voitures qui n'étaient même pas les miennes (merci pour le prêt, au passage), dans des tentes et chez divers amis, je ne puis que me réjouir que les conditions climatiques de cette saison soient particulièrement favorables à cette vie de clochard.

Après avoir cotisé près d'une vingtaine d'année, la "Maison Gendarmerie" m'a attribué, en guise de soutien exceptionnel, au vue de ma situation, une aide financière de 200 euros.

Je n'étais qu'un sous-officier, et je suis encore vivant, autant de raisons qui ont poussé la plupart des organismes gendarmiques et autres associations de soutien à me tourner le dos. Beaucoup de ces "soutiens" vivent de l'opportunisme des drames du quotidien, et si cela donne bonne conscience à leur fondateur, je n'ai pas de grande difficulté à imaginer ce qu'ils valent sur le plan humain.

Comme le disait un homme célèbre (Machete), "La justice et la loi sont deux notions totalement différentes", et mon insignifiant cas personnel en est la preuve.

 



12/01/2014
2 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 5 autres membres